Membre permanent

Bastien LEFEBVRE

Maître de conférences en histoire de l'art et archéologie du Moyen Age.

Coordonnées

Adresse
Université Toulouse - Jean Jaurès - Maison de la Recherche - Laboratoire TRACES - UMR5608 - 5, allées Antonio Machado 31058 TOULOUSE Cedex 9

Aile F - Bureau F336
Tél
05 61 50 37 23
Mail
bastien.lefebvre@univ-tlse2.fr

Corps

Université Toulouse - Jean Jaurès

Discipline(s) enseignée(s)

Archéologie du bâti ; architecture médiévale ; villes médiévales ; techniques de relevés archéologiques.

Thèmes de recherche

Architecture appréhendée par la fouille et l’archéologie du bâti.
Production du Web-documentaire sur l'archéologie du bâti : Comment lire un mur ?

Archéologie de la maison médiévale ; archéologie des villes ; transition architecturale entre Antiquité et Moyen Age ; étude de la formation et de la transformation de l'espace urbain dans le temps long.

Analyses et modélisations des dynamiques socio-spatiales ; réflexions sur la périodisation du temps en sciences historiques.

Activités / CV


Parcours universitaire :


depuis 2009 : maître de conférences à l'Université de Toulouse Jean Jaurès en histoire de l'art et archéologie du Moyen Age.

2008 : thèse de doctorat d'histoire, mention archéologie, sous la direction d'H. Galinié et d'É. Lorans - La formation d'un tissu urbain dans la Cité de Tours : du site de l'amphithéâtre antique au quartier canonial (5e-18e s.), Univ. François-Rabelais, Tours.

Opérations archéologiques (sélection) :


2019 : responsable de la fouille rue des Tourneurs à Moissac (Tarn-et-Garonne)

2015-2018
: responsable de la fouille du parking de la rue des Mazels à Moissac (Tarn-et-Graronne)

2014-2015
: responsable des fouilles de l'hotellerie et du jardin de l'abbé, à l'abbaye de Lagrasse (Aude)

2012 : responsable de l'étude du bâti et de la fouille de l’ancienne église Saint-Martin à Moissac

Programmes de recherche (selection) :


2016-2019 : membre du PCR Palais de la Berbie à Albi (Tarn)

2011
: Porteur d’un PE/PS CNRS (InSHS) « Interroger les temporalités urbaines »