Accueil Terrae > Programmes de recherche

Thème 4 : Outils méthodologiques

L’existence et la pertinence d’une équipe comme TERRAE reposent sur le principe même de l’interdisciplinarité. Si la rupture des frontières classiques existant entre histoire, archéologie et histoire de l’art participe du fonctionnement quotidien de l’équipe, soulignons que les méthodes sur lesquelles nous développons nos programmes s’ouvrent à des collaborations qui débordent très largement de ces champs disciplinaires. Depuis la naissance de TERRAE, les développements méthodologiques sont au fondement même des actions de l’équipe et constituent en eux-mêmes de véritables domaines de recherche. Outre les approches classiques, les spécificités de l’équipe peuvent se décliner en deux points principaux : une interdisciplinarité très large et une propension à l’innovation méthodologique.
L’ouverture à d’autres champs disciplinaires a constitué un des points forts de TERRAE lors du précédent contrat. Nous envisageons de poursuivre cette ouverture, en particulier vers les sciences dures. La collaboration avec les mathématiques sera renforcée par l’intégration au sein de TERRAE (FRAMESPA) d’un DR en mathématiques avec lequel nous travaillons déjà. L’expertise acquise en termes d’utilisation des drones nous permet de nous intégrer fortement dans les réseaux de laboratoires de robotique et d’aéronautique/spatial (ISAE, ONERA, LAAS…). Par ailleurs, nous envisageons de continuer à travailler avec des informaticiens sur plusieurs aspects tels que les bases de données, le webmapping… L’intégration dans des questionnements autour des big data peut également constituer un des enjeux du prochain quinquennal. Nous envisageons pour cela de participer à la création en cours d’un institut des systèmes complexes sur le site toulousain. Enfin, nous avons également établi des liens avec la sociologie par le biais de l’analyse des réseaux.
Par ailleurs, nous envisageons de prolonger la politique active de dépôts de projets largement portés par ces croisements disciplinaires. Cette interdisciplinarité doit se traduire par des publications qui émargent non seulement dans nos domaines de prédilection, mais, généralement comme auteurs secondaires, également dans des champs disciplinaires plus éloignés. Enfin, il faut souligner que la plus-value de cette approche méthodologique repose largement sur des pratiques quotidiennes de travail ; l’unité de lieu, l’existence d’outils techniques communs et largement partagés constituent un ciment précieux qu’il conviendra d’entretenir.
Par ailleurs, nous travaillons au développement de méthodes novatrices susceptibles d’être utilisées bien au-delà de l’équipe, avec un principe fondamental d’open data. Ces développements méthodologiques pourront prendre la forme de dépôts de projets communs avec des partenaires de sciences dures (par exemple autour des drones, des capteurs, ou du traitement du signal), de développements informatiques (application mobile Archeotracker, Webmapping), ou plus simplement en implémentant des outils déjà disponibles ou en cours d’acquisition (par exemple capteurs aériens et géophysique au sol, données archéologiques et sources écrites…).


 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page