Accueil Terrae > Plateforme technique

Plateau techniqueTERRAE




Suivez en direct
le programme Archéodrone
sur le nouveau
blog
mis en place par l'équipe.



Le plateau technique Terrae, est une composante de la plateforme technologique de la Maison des Sciences de l'Homme et de la Société de Toulouse (MSHS-T). 

Il est également associé au réseau Information Spatiale et Archéologie (ISA). 

Il se décline en quatre secteurs d’activités, au carrefour de l’histoire, de l’archéologie et de l’histoire de l’art :



1. acquisition et traitement des données spatiales en archéologie. Le plateau dispose ou est en cours d’acquisition d’une série d’outils offrant un très large panel de données en archéologie, aussi bien pour de la prospection, de la fouille que de l’archéologie du bâti (stations totales, GPS, différentiels, drone, scanner 3D, caméra thermique, cerf volant, appareils photos classiques ou adaptés à la numérisation d’archives, scanner…)


2. traitement et analyse du mobilier archéologique. Le plateau dispose de locaux dédiés et de matériel utilisable pour l’étude de la céramique (nettoyage, marquage, traitement, banc photo), mais aussi et surtout pour de la carpologie (deux binoculaires dotées de caméra, une carpothèque, du matériel de tamisage)

3. acquisition et traitement des sources écrites. Le plateau est équipé d’appareils photos dédiés à la numérisation d’archives avec pieds adaptés, télécommande, alim secteur, d’un scanner à plat A-3, d’une imprimante A-3 couleur, de logiciel de traitement des données (OCR, logiciel de traitements groupés de photo, BDD, SIG…)


4. intervention archéologique de terrain. Le plateau regroupe un large éventail de matériel de fouille et de relevés destinés à la fouille archéologique ou aux relevés de bâti. Il s’agit de matériel classique (pelle, pioche, truelles, brouettes, bâche…) mais aussi du matériel assez spécifique comme des panneaux solaires destinés à des opérations en montagne ou dans des secteurs ne disposant pas d’électricité, un vidéoscope permettant une oscultation de murs ou de sépultures, un groupe électrogène, ou une serre.


Programmes, partenariats, conventions…

volet carpologie : une dizaine de contrats de recherche avec des structures publiques (collectivités territoriales) et privés (PME), souvent dans le cadre de l’archéologie préventive (50 000 € permettant de salarier une IE à ½ temps)
volet archéozoologie : 1 contrat comparable avec la mairie d’Auzat (Ariège) (montant 12 000 €)
volet étude documentaire : un contrat de recherche passée (janv 2012) avec le CG des Landes pour la valorisation d’une étude (expo, publication livre grand public) (40 000 € permettant l’embauche d’une IE sur 10 mois)

volet archeodrone : unité d’intervention avec drones et caméra thermique (financement FEDER env. 110 000 €).
- contact pour une mission d’expertise en Tunisie avec une autre université (Bordeaux)
- contact pris avec RFF (Réseau Ferré de France) dans l’optique de la construction de la future LGV sud-ouest.
- accord de partenariats et de prestations de services en cours avec des entreprises privées (HADES, ARCHEODUNUM) et l’INRAP.

- porteur de l’equipex ARCHEODRONES (refusé). Participation des unité des recherche TRACES (archéologie), GET (sciences de l’univers), GEODE, IRIT (informatique), LAAS (robotique), ISAE (supaéro), ONERA (recherche aéronautique)

 
 






 

Responsable scientifique des programmmes Feder et Archéodrone :
Florent Hautefeuille

Responsables scientifiques de la plateforme :
Carine Calastrenc (auteur des photos)
Christine Rendu
carine.calastrenc@univ-tlse2.fr

 



 

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page